Pour réservations : 418 899-6747 | info@aubergemarieblanc.com

L'histoire

Le Gray Lodge - 1905 à 1959

En 1905, un riche avocat de New York, William D. Bishop, fils du magnat des chemins de fer du même nom, fait construire un magnifique pavillon de chasse à Notre-Dame-du-Lac, sur le bord du lac Témiscouata. Le pavillon, baptisé le Gray Lodge, servira à abriter ses amours clandestins avec Marie Melford Blanc Charlier, une belle américaine d'origine martiniquaise. En 1910, les deux amants se quittent. L'élégante et mystérieuse Marie Blanc, plus connue sous le nom de Madame Charlier, occupe seule le Gray Lodge. Elle y passe tous ses étés, accompagnée de sa gouvernante et de son jardinier. L'hiver, elle est davantage attirée par la Côte d'Azur ou le sud des États-Unis où elle aime fréquenter les chics hôtels et les casinos.


L'Auberge Marie Blanc- 1980 à aujourd'hui

Au début des années 80, Jeannine Bard, la conjointe de Guy, s'implique et ils actualisent ensemble la vocation de l'auberge. Leurs trois filles, Marie-France, Martine et Élizabeth, alors étudiantes, mettent aussi la main à la pâte. Guy raffine la table et Jeannine met en valeur la richesse patrimoniale et historique de la maison. L'Auberge 4 As devient alors l'Auberge Marie Blanc.

Chef autodidacte, Guy a trouvé la recette pour offrir à sa clientèle une nouvelle cuisine : imagination, passion et produits bien frais du terroir. Dès 1986, il se voit décerner la médaille d'argent du concours provincial de l'Ordre du Mérite de la Restauration dans la catégorie «Cuisine de type familiale». Cette belle aventure culinaire, qui a fait le bonheur de nombreux gourmets et gourmands, durera ainsi tout près d'un quart de siècle !

Au fil des ans, l'Auberge Marie Blanc est devenue un endroit prisé pour son accueil, sa bonne table et l'attrait unique de ses lieux. Aujourd'hui, Jeannine et Guy sont à la retraite, mais leurs filles Marie-France et Martine ont repris le flambeau en 2007. Aidées à leur tour de leurs enfants, elles poursuivent elles aussi la même quête : perpétuer cette tradition qui a fait la réputation de l'auberge pour qu'ainsi, l'histoire d'amour continue...

À Notre-Dame-du-Lac, Marie Blanc tisse des liens étroits avec les religieuses de la congrégation des Filles de Jésus, tout juste débarquées de France. Celles-ci apprécient l'éducation et le raffinement de Marie Blanc, bien qu'elles ne partagent pas la même religion. Au décès de Marie Blanc en mai 1949, la congrégation hérite du Gray Lodge mais le revend presque aussitôt à un industriel de Québec, Monsieur Joseph Turcot. Le pavillon devient alors la résidence d'été de la famille Turcot jusqu'en 1959.

Pour en connaître davantage sur l'histoire de Marie Blanc, rendez-vous sur: www.histoiresoubliees.ca/histoire/marie-mystere.


L'Auberge 4 As - 1960 à 1979

En 1960, deux frères natifs de Notre-Dame-du-Lac, Guy et Hector Sirois, achètent le Gray Lodge et le transforment en auberge. Un rêve se réalise ! Eux aussi connaissent la rumeur au village, l'histoire d'un amour interdit... et la maison que l'on dit être l'œvre du grand architecte américain Frank Lloyd Wright. C'est alors le début d'une belle aventure.

Dès 1961, un premier pavillon de chambres est construit sur le bord du lac et on ouvre une petite salle à manger. Cependant, ce qui anime l'auberge, ce sont surtout les nombreuses réceptions de mariages et les mémorables soirées de danse. Beaucoup de gens de la région se souviennent avec nostalgie de ces années-là. Avant la fin des années 60, Hector quitte la région entraîné par d'autres projets et Guy prend seul la responsabilité de l'entreprise.